Sixième jour de grève au tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines

Publié le par Syndicats CFDT des Commerces et Services 67

Les agents de prévention incendie du tunnel transvosgien de Sainte-Marie-aux-Mines entamaient mardi leur sixième jour de grève pour exiger une requalification de leur travail et des arriérés salariaux, a-t-on appris de source syndicale.

"Nous voulons une reconnaissance de notre travail comme pompiers de tunnel et non comme simples agents de prévention. Nous exigeons également d'être payés 10,55 euros de l'heure, au lieu de 9,06 euros actuellement, comme cela nous avait été promis en avril 2008", a expliqué à l'AFP le délégué syndical CFDT, Patrick Kleinklaus.

Ils devaient rencontrer mardi matin l'inspecteur du travail du Bas-Rhin, "pour assurer nos droits", a précisé le syndicaliste.

M. Kleinklaus a également demandé une médiation aux préfectures des Vosges, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin qui n'a donné aucun résultat concret jusqu'à présent, a-t-il dit.

La totalité des 24 agents du tunnel suivent le mouvement de grève, selon cette source.

Interrogée par l'AFP, la société Groupe 4 Securicor, qui est en charge de la sécurité du tunnel "Maurice Lemaire", a refusé tout commentaire sur ce conflit.

Des déviations ont été mises en place en relation avec la préfecture des Vosges pour pallier la fermeture, a expliqué un responsable régional de la société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône (SAPRR) qui exploite le tunnel.

En grève illimitée depuis le 31 mars, les agents ont cependant assuré leur travail pendant la tenue du sommet de l'Otan, vendredi et samedi à Strasbourg, "pour permettre aux véhicules de circuler", a précisé Patrick Kleinklaus.


Le 07/04/2009 à 11:55 - AFP


Publié dans Actualité

Commenter cet article